Surprise malgré moi

Il me rejoint et m’offre le reste de son soda. C’est trop chou ! Je sais que ce n’est rien, mais je suis contente car c’est à moi qu’il a tendu la canette. Nous nous dirigeons vers la piste de danse. Je me place de façon à être proche de lui sans trop l’être.

Rapidement, nos yeux se croisent et nous dansons ensemble. Il me prend les mains, me fait danser en duo sur les tubes du moment. Je m’éclate ! Je suis là pour ça et c’est l’occasion parfaite. La seule personne qui me connaît vraiment c’est Andréa et chaque fois que je la regarde, elle me fait des signes d’encouragement.

Nous avions passé l’après-midi à la plage elle et moi et nous avions pas mal parlé des garçons. Je lui avais dit que je n’étais pas prête à embrasser de nouveau, mon mari avait était mon seul et unique en tout. Comment pouvais-je laisser un autre homme poser ses lèvres sur les miennes ?! Encore moins me toucher. Elle s’était évertuée à m’expliquer qu’une fois que l’occasion se présenterait, je ne penserai plus à tout ça, que je n’avais pas à m’en inquiéter.

J’ai l’impression qu’il y a un peu moins de lumières, que la foule autour de nous devient simplement une masse sombre. Javi me serre un peu plus contre lui. J’aime ça alors je me laisse aller à me déhancher avec lui.

« Tu as quel âge ? me demande-t-il au bout d’un moment.

— J’ai vingt-huit ans et toi ?

— Trente-quatre. »

C’est un plus vieux que ce à quoi je m’attendais mais je sens déjà la petite voix en moi prête à répliquer, alors je lui coupe l’herbe sous le pied. On s’en fiche de l’âge ! Nous dansons encore un moment, chaque fois plus proches. Ses mains glissent dans mon dos, dans mon cou, dans mes cheveux courts tout en les ébouriffants. Je me sens frissonner malgré la chaleur. Il se serre contre moi et je me laisse aller, la musique extrêmement forte et le vin m’empêchent de penser.

Il y a un monde fou autour de nous pourtant, comme dans les films, j’ai l’impression que plus rien n’existe. Je suis avec lui, un inconnu, un espagnol, entourée d’autres inconnus. Personne pour me juger, personne dont le regard m’importe. Je peux profiter et m’éclater, enfin.

Soudain, je sens ses lèvres trop proches de moi, comme si un aimant nous avait soudainement attirés l’un contre l’autre. J’éloigne rapidement mon visage. Je crois que je l’ai embrassé sous le coup de l’émotion. Je suis en train de prendre les devants avec cet homme ! Je dois me reprendre !

Très vite, il saisit de nouveau ma bouche de ses lèvres et m’embrasse passionnément. Je sens sa langue jouer rapidement avec la mienne. Il me serre encore plus fort maintenant, sa main glisse dangereusement bas dans mon dos. Je réalise alors que c’est lui qui m’a embrassé la première fois. Sauf que son baiser était si doux et inattendu pour la naïve que je suis. À tel point que je ne l’ai pas compris tout de suite. Qu’est ce qui me prend, pourquoi j’aime ça !?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s